C’est la Boum pour Valentino à Pescara


70.3 IM Pescara Italia  – June 18th 2017

Race reporter Valentino

Other participants: Cat, Chris J and Sean on the 5i05

Half Iron man Pescara est une course qui se situe en Italie et qui se déroule sur la Côte Adriatique.

 

J’ai avant tout choisi cette course car je suis originaire d’une ville qui se trouve à coté de Pescara et qui s’appelle San Benedetto del Tronto, donc je me suis inscrit à la course pour retrouver et avoir le soutien de ma famille le jour de l’événement.

C’était pour moi ma première course de la saison étant donné que je suis arrivé tardivement dans le club pour dans un premier temps améliorer ma natation qui était affreuse !! Je me sentais vraiment bien préparé notamment en course à pied et à vélo.

Je suis arrivé le samedi à Pescara pour m’enregistrer et déposer mes sacs de transitions ainsi que mon vélo qui se situait juste à la fin du parc ce qui m’avantagerait pour la transition afin de ne pas être gêné par les autres concurrents. Je vérifie avec soin dans le parc que tous mes auto-collants sont bien collés que mes sacs de transitions sont bien remplis et que mon vélo est en bonne état. Je vais donc déposer les sacs dans l’air de transition un sac bleu pour le Bike et un sac rouge pour le Run.
En sortant du parc je repense aux différentes couleurs de sacs et je me rends compte que j’avais inversé mes affaires dans le sac rouge j’avais mis mes affaires de vélo et dans le bleu ceux de Run !! Ça commence bien !

 

Le dimanche à 7h40 je suis allé au parc à vélo pour y gonfler mes roues et mettre mes gels dans mon vélo ainsi que mes bidons d’hydratation et mécanique.

Début de l’épreuve 9h pour les pros 9h15 pour nous les groupes d’âge, le parcours natation a été modifié en raison du vent et de la hauteur des vagues (inutile de vous dire que je priais fort pour que l’épreuve de natation soit annulée en raison des conditions).

Au lieu de parcourir 1900m nous en avons fait 1300m que j’ai réalisé tant bien que mal en 23 :34. Le parcours de natation était assez bizarre car nous avions pieds les 100 premiers mètres puis les 150 derniers mètres à contre-courant, il y avait des bouchons énormes entre ceux qui voulaient courir dans l’eau et ceux qui voulaient finir en nageant.

La transition de la natation était très longue à la sortie de l’eau nous devions parcourir 400 m pour prendre notre sac et 300 m pour sortir du parc à vélo.
Au niveau temps je réalise 4 min 10 sur la transition plutôt pas mal comparé aux autres personnes.

Je prends donc mon vélo et me lance dans le parcours, nous avions 2 boucles de 45 km à parcourir dont 10 km sur l’autoroute avec un léger vent de côté. Je m’élance donc à la poursuite des concurrents je remonte par la gauche par dizaine les concurrents, je rentre sur l’autoroute et décide de forcer sur la ligne droite pour les doubler sans prendre de risque. Je regarde ma montre qui m’indique les 5 premiers km à 40KM/H puis je lève les yeux pour me décaler quand soudain j’entends un énorme BOUM derrière mon vélo et perds pendant 2 sec le contrôle de ce dernier qui me fait faire des ZIG ZAG jusqu’à m’arrêter.

Donc crevaison au 5ème kilomètre, je me mets sur le côté et je répare le tout assez vite puis je repars tête baissé dans mes prolongateurs pour remonter les cyclistes.

Arrivé au 20 ème km je me sens de mieux en mieux et n’éprouve aucune souffrance physique dans les successions de montées. Je prends quand même un gel pour ne pas avoir de baisse d’énergie, au moment d’ouvrir ce dernier un énorme BOUM retentit à l’avant de mon vélo… Crevaison de la roue avant, il me restait une cartouche de C02 et une chambre à air donc je répare de nouveau.

Je repars tout en sachant que je n’avais plus le droit à l’erreur. Peu de temps plus tard 8 km pour être précis donc 28 ème km j’entends un énorme BOUM sur ma roue arrière, je tourne mon regard vers l’arrière de mon vélo et là je comprends vite que la course allait se terminer pour moi.

Je suis resté assis 10 min sur le bord de la route j’étais triste et fou de rage en même temps c’est assez difficile à expliquer. Je suis monté dans la voiture de service de course avec mon vélo pour retourner au parc à vélo.

Rendez-vous l’année prochaine pour la revanche  😉